Implants capillaires : Les nouvelles techniques

Implants capillaires

Un nombre important de Français, près de 10 millions, souffrent de la perte de cheveux. La plupart des cas de calvitie masculine sont au premier plan de l’attention de la société en raison de l’importance accordée aux apparences. Un nombre important d’entre eux choisissent de subir une greffe de cheveux sans cicatrice pour remédier à la calvitie. Les implants capillaires sont la seule solution permanente à la perte de cheveux. Découvrez les nouvelles techniques qui ont été mises au point pour créer des implants capillaires d’apparence naturelle.

Comment définir la greffe de cheveux sans cicatrice ?

La méthode FUE est l’option de traitement capillaire la plus coûteuse en raison de sa nature révolutionnaire. Elle consiste à prélever des bulbes individuels dans les zones touchées par la perte de cheveux au moyen d’un micro-punch. Cela contraste avec les méthodes traditionnelles qui utilisent des ciseaux invasifs. Les minuscules cicatrices chirurgicales et les lignes de cheveux ne ressortent pas lorsqu’elles sont recouvertes de cheveux. Il est donc plus facile de dissimuler les cicatrices de rasage. Le chirurgien peut également travailler sur plusieurs zones plus petites qui sont cachées par la pousse des cheveux au-dessus d’elles. Ensuite, de nouveaux greffons sont placés sur la zone chauve. Une nouvelle alternative à la greffe de cheveux sans cicatrice traditionnelle a été présentée comme une technique authentique. Cette nouvelle alternative utilise des outils précis pour retirer et insérer un follicule dans la peau. Elle est presque identique à la FUE, mais avec une distinction essentielle. Elle est plus facile à réaliser et supprime toute gêne associée à la procédure. En fait, elle utilise les meilleurs greffons possibles en raison de la plus grande préservation de l’approche ultérieure. La procédure Hasci est la meilleure transplantation capillaire réalisable au monde.

Comment fonctionne la transplantation de cellules très fines ?

La transplantation de cellules fines consiste à prélever l’intégralité du follicule pileux et une certaine quantité de cellules souches de la zone donneuse. Il en résulte une croissance des cheveux dans la zone traitée. Au cours du processus, un médecin utilise une aiguille pour extraire certaines parties des follicules pileux. En tirant parti de la méthode unique de la greffe de cheveux sans cicatrice, il est possible de laisser les cellules d’origine dans la zone où les cheveux ont été prélevés. Cette méthode permet de transplanter plus de follicules pileux dans la zone receveuse que les méthodes traditionnelles. Une fois que de petites aiguilles ont retiré une petite partie des cheveux du cuir chevelu, de nouveaux cheveux peuvent pousser à leur place. Avec cette méthode, des follicules pileux et des cellules souches supplémentaires sont prélevés. Cette méthode permet d’obtenir des cheveux plus denses avec une ligne capillaire naturelle. Comme seule une partie du follicule pileux est prélevée, les cellules souches restantes et les cellules transplantées favorisent la croissance des cheveux pendant plusieurs semaines. Après un cycle complet de croissance des cheveux de neuf mois, les nouveaux cheveux ont la même qualité que les originaux.

Pourquoi s’agit-il d’une méthode certifiée et précieuse ?

En étudiant les greffes de cheveux depuis 1996, les professionnels de la médecine et les chercheurs ont découvert que certaines zones du follicule pileux contiennent des cellules souches capables de faire pousser des cheveux. Cela est possible grâce à la greffe de cheveux sans cicatrice qui utilise le potentiel des cellules souches. La transplantation de cellules souches de follicule pileux a été initialement développée par des experts et des scientifiques. Elle est réalisée lors d’une séance individuelle avec un médecin et un technicien professionnels. Leurs recherches ont montré que la transplantation de cellules souches de follicule pileux ne nécessitait que le tissu transplanté utilisé pour la procédure, par opposition au follicule pileux entier. En fait, les cellules souches sont visibles à la fois dans le tissu greffé et dans le tissu laissé sur place après l’intervention. Cette méthode combine des cellules souches naturelles avec un milieu spécialement développé pour créer une nouvelle croissance des cheveux dans le milieu receveur et le milieu donneur. Pour obtenir les résultats les plus réalistes possibles, les deux composants de ce complément sont nécessaires. Cela favorise la viabilité de la greffe et encourage la croissance des cellules souches.

Quelle est la meilleure façon de faire une greffe de cheveux ?

Faire une greffe de cheveux FUE a le privilège de ne pas laisser de cicatrice. Un outil fin utilisé par le chirurgien spécialiste de la greffe de cheveux sans cicatrice évitera d’endommager les follicules pileux. Idéalement, cette thérapie est à mettre en œuvre lorsque la perte de cheveux n’est pas très avancée. Le rasage préalable réduit le risque de croûtes douloureuses, de rougeurs et de démangeaisons. Il est important de comprendre les aspects positifs et négatifs de chaque méthode de transplantation de cheveux afin de choisir la meilleure option pour vous. Les méthodes de greffe de cheveux utilisent des greffons autologues, c’est-à-dire des follicules pileux prélevés sur la tête du patient pour aider le chirurgien à créer une nouvelle pousse de cheveux. Pour réaliser une FUE, les chirurgiens doivent enlever une bande de peau de 1 cm de large derrière le crâne, là où la perte de cheveux est la moins probable. Ensuite, ils prélèvent de nombreux follicules pileux dans la zone qui reste intacte. Une fois que les cheveux ont repoussé, la cicatrice laissée par la greffe de cheveux est moins visible. Les greffes de cheveux FUE offrent de meilleurs résultats lorsqu’elles sont réalisées correctement. Les chirurgiens experts en transplantation utilisent la FUE, également connue sous le nom de DHI, lorsque cela est nécessaire. Cette procédure consiste à retirer les follicules pileux à l’aide de poinçons de petit diamètre. Ils placent par la suite des follicules pileux de remplacement à l’aide de stylos qui les injectent dans le sens naturel de la pousse des cheveux. Si le patient a peu de cheveux, il peut aussi utiliser des unités provenant d’autres zones poilues comme la poitrine. Une procédure de greffe de cheveux implique de choisir parmi de nombreuses options différentes. Celles-ci comprennent l’âge, le budget, les préférences esthétiques, l’étendue de la calvitie et de la perte de cheveux. Pour vous aider à choisir l’option la mieux adaptée à vos besoins, vous devez vous adresser à un praticien expert et agréé.

L’e santé pour divulguer des innovations thérapeutiques en ligne
Par quoi les poussées d’eczéma sont-elles provoquées ?