Alimentation : peut elle aider à freiner l’acné juvénile ?

L’acné apparaît chez une personne vers l’âge de 7 à 8 ans mais le plus souvent vers 12 et 13 ans, d’où le nom d’acné juvénile. Selon les statistiques, l’acné atteint 80% à 90% des adolescents et les garçons sont plus sensibles et plus sujets à son apparition que les filles. En général, l’acné disparaît aux alentours de 20 ans mais peut aller au-delà. Une bonne alimentation peut-elle aider à freiner l’acné juvénile, voire même à l’éviter ? Y a-t-il un rapport entre alimentation et acné juvénile ?

Pourquoi l’acné apparaît-elle ?

L’acné est qualifiée comme étant une maladie de la peau apparaissant à l’âge de la puberté. Des boutons apparaissent sur la peau comme les points noirs et les kystes. Les zones du corps les plus touchées sont le dos, le torse et surtout le visage. Elle est due à l’obstruction des pores qui est causée par des impuretés que l’on appelle sébum provoquant ainsi des réactions inflammatoires. Elle est aussi provoquée par les hormones sexuelles qui entraînent des changements dans le fonctionnement des glandes sébacées.

Bien s’alimenter pour prévenir l’acné

Une alimentation saine précoce aide à prévenir l’apparition de l’acné chez un adolescent. En effet pour freiner son développement et pour permettre à la peau de se régénérer, une alimentation riche en céréale complètes par exemple, aide à une diminution du risque d’apparition d’acné. Il est donc conseillé de prendre des aliments riches en protéines, en magnésium et en vitamine B. Des produits naturels avec des taux élevés de sélénium et avec un faible taux glycémique sont aussi efficaces. L’alimentation et l’acné juvénile sont en étroites relations car sainement est aussi propice à la santé de la peau.

Quels sont alors les aliments à manger et à éviter ?

Les aliments à index glycémique comme le riz, les pâtes ou le pain  élevé sont à réduire car cela favorise directement l’apparition de l’acné. L’excès de laitage surtout de vache est aussi un amplificateur de la formation de l’acné à cause du pourcentage élevé d’oméga 6. Le sucre classique est aussi à éviter et il faut prendre de préférence du miel ou du sirop d’agave à la place. Le quinoa ou le riz brun riches en sélénium diminuera le risque. Les fruits secs et oléagineux comme les pistaches, les amandes  et les noix qui contiennent de la vitamine E contribuent à la régénérescence de la peau et préviennent les inflammations. Les fruits et légumes comme les pommes, les bananes, les avocats, les épinards, les laitues, le brocoli etc. sont à manger quotidiennement.

Comment prendre soin au quotidien d’une peau grasse ?
Quelques solutions naturelles « maison » contre les points noirs