Suicide chez les adolescents : les signes qui peuvent vous alterter

Le suicide chez les adolescents peut être évité. Renseignez-vous sur les facteurs de risque, sur les signes avant-coureurs et sur les mesures que vous devez prendre pour protéger les jeunes. Votre adolescent exhibe-t-il des comportements suicidaires ? Bien qu’aucun adolescent ne soit à l’abri, certains facteurs rendent certains adolescents plus vulnérables que d’autres. Apprenez à reconnaitre les signes d’une tendance suicidaire chez l’adolescence et sachez comment obtenir de l’assistance ou une thérapie.

Pourquoi les adolescents envisagent-ils au suicide ?

De nombreux adolescents qui essayent de se suicider ou qui mettent fin à leurs jours sont sujets à de sérieux soucis de santé mentale. En conséquence, ils ont du mal à faire face à l’angoisse et aux pressions de la vie d’adolescent. Il peut s’agir de sentiment de rejet, d’échec scolaire, de conflits émotionnels ou de profonds désarrois familiaux. À cause de ces conflits internes qui les rongent, ils sont devenus incapables de voir que le changement est toujours faisable. Ne sachant plus faire abstraction de la réalité et des pensées qui les submergent, ils ne voient qu’une seule issue à leur mal-être qui est la mort. En effet, le suicide chez les adolescents n’est autre qu’une réponse permanente à un problème passager.

Quels sont les principaux facteurs de risque de suicide chez les adolescents ?

Les idées de suicide chez les adolescents ne viennent jamais sans raison précise. Chez les adolescents, il existe des motifs sérieux qui méritent une grande vigilance de la part des parents. Dans la plupart des cas, ils peuvent potentiellement souffrir de psychose comme de la dépression chronique. Il ne faut pas non plus négliger les conflits familiaux mais également la perte d’un être cher qui conduit à l’irréparable. Dans la moitié des cas recueillis, toutes les formes d’abus que ce soit physique ou mental sont des facteurs de suicide importants. Il s’agit de viol, d’agression sexuelle, de harcèlement chronique, de violence verbale, etc. Une consommation excessive de boisson alcoolique et de produits stupéfiants expose également les adolescents à des risques de pensées suicidaires.

Comment soutenir un adolescent sujet à des pensées suicidaires ?

Le suicide chez les adolescents est évitable et vous avez un rôle important à jouer dans la prévention de ces actes. La première chose à faire c’est de l’aider à s’ouvrir en le permettant d’exposer ses préoccupations personnelles et les problèmes qui hantent son esprit. Il faudra éviter de minimiser la gravité de ses inquiétudes et de ne pas les prendre suffisamment au sérieux. Dans vos gestuelles, veillez toujours à afficher une attitude soucieuse et réellement compatissante. L’important est de leur faire comprendre que le suicide n’est jamais une solution et il existe plusieurs alternatives pour résoudre leurs problèmes actuels.

Comment reconnaître la dépression de l’enfant ?
Boulimie, anorexie : reconnaître les premiers signes chez l’adolescent